Principales activités de recherche

Ma contribution à la recherche concerne les rétroactions climat / cycles biogéochimiques, par l'étude de l’évolution temporelle de la composition atmosphérique en gaz-traces radiativement actifs, en m’appuyant sur les carottes de glace et l’air interstitiel du névé polaire.

 

J’ai essentiellement oeuvré à la reconstruction et à l’interprétation des tendances temporelles du rapport de mélange et de certains rapports isotopiques des gaz à effet de serre que sont le méthane (CH4), le dioxyde de carbone (CO2), le protoxyde d’azote (N2O), et certains composés organo-halogénés. Mais aussi le monoxyde de carbone (CO) qui joue un rôle chimique essentiel dans l’atmosphère. Dans un autre champ d’études, j’ai initié l’utilisation des variations globales du CH4 atmosphérique comme contrainte chronologique sur la dynamique des événements climatiques passés ou comme contrainte sur des variables glacio-climatiques (température, accumulation, différence d’âge air-glace).

 

Mon activité est dominée par l’approche instrumentale et analytique, passant notamment par la mise en place et le développement de la géochimie isotopique au LGGE au milieu des années 90. Il y a environ 10 ans, j’ai également lancé l’application des méthodes de spectrométrie optique laser à l’analyse des gaz-traces dans la glace.

 

J’ai aussi contribué à un volet « modélisation » non négligeable, avec essentiellement un nouvel axe majeur tous les 10 ans. Ce volet a d’abord concerné la modélisation des sources de méthane à différentes échelles de temps, puis une approche plus spécifique à la distribution spatiale des zones marécageuses, et enfin plus récemment le rôle des sols gelés dans le cycle du carbone, abordé avec un modèle de complexité intermédiaire.

 

Les avancées les plus importantes que l’on pourrait retenir de ce travail sont à mes yeux :

 

 

 

 

En terme d’animation de la recherche, mon implication est allée croissante à partir de 2003 (représentant jusqu'à ~50% de mon temps de travail) : 

 

L'essentiel de mon temps de recherche est désormais consacré au projet ERC ICE&LASERS que je coordonne depuis 2012.